RDAQ, Le Réseau de diffusion des archives du Québec.
 

Sur l’air de...

Bien connue, la chanson La guignolée s'entend encore un peu partout à l'occasion de cette quête. Souvent écourté par les chanteurs lors de la tournée, le texte s'est tout de même bien conservé au fil du temps. La version publiée en 1865 dans l'un des premiers ouvrages d'importance sur la chanson au Canada présente sensiblement les mêmes couplets que ceux chantés actuellement. Quelques vers de la chanson, sous forme de menace déguisée, retiennent souvent l'attention. En effet, «Si vous voulez rien nous donner, Dites nous lé, Nous prendrons la fille aînée, Nous y ferons chauffer les pieds!» ont été interprétés par plusieurs spécialistes de la chanson (autre version) comme une allusion aux sacrifices humains du temps des Gaulois. D'autres considèrent l'interprétation trop extravagante et s'en tiennent au sens de l'expression «chauffer les pieds», c'est-à-dire danser.

© Le Réseau de diffusion des archives du Québec