RDAQ, Le Réseau de diffusion des archives du Québec.
 

À propos de...

Telle qu'on la connaît aujourd'hui au Canada, la fête des Mères nous parvient des États-Unis et s'inscrit dans nos m?urs depuis la fin de la première décennie du XXe siècle. C'est à Anna Jarvis (1864-1948), originaire de Grafton en Virginie de l'Ouest, dont la mère est morte à Philadelphie le 9 mai 1905, qu'il revient d'avoir mis tout en oeuvre pour instituer la fête des Mères au plan national. Elle écrivit des milliers de lettres et plaida sa cause auprès des hommes publics afin qu'une journée soit consacrée aux mères. En 1907, un service religieux est célébré dans sa localité d'origine en l'honneur des mères américaines. L'année suivante, la ville de Philadelphie observe le jour du 10 mai comme jour de la fête des Mères. À partir de 1911, cette fête civique est célébrée dans la plupart des états américains et en 1913, elle sera même consacrée journée d'état en Pennsylvanie. C'est cependant le président Woodrow Wilson qui, en 1914, en fait une fête officielle qui se tient le deuxième dimanche du mois de mai de chaque année. Le choix de cette date, faut-il le rappeler, coïncide avec la mort de la mère d'Anna Jarvis, début mai.

D'autres tentatives avaient été menées vers les années 1871-72 afin de créer une journée annuelle en l'honneur des mères et de la paix. Cette fois, c'est à l'instigation d'une autre femme, Julia Ward Howe, qu'une célébration spéciale eut lieu à Boston et fut reprise tous les ans. L'idée émise par Julia Ward Howe gagna bientôt d'autres états comme le Kentucky et l'Indiana.

© Le Réseau de diffusion des archives du Québec